Souvenir d'Italie

Publié le par émi-lit

http://www.planetebd.com/img/couv/journald_italie0_couv.jpgJ'ai plusieurs fois essayé de lire le chef-d'oeuvre de David B., L'Ascension du Haut-Mal mais à mon grand désarroi, n'ai jamais trop accroché. On est toujours un peu désemparé de ne pas réussir à lire LA grande oeuvre que tout le monde reconnaît... J'avais donc besoin de me réconcilier avec ce grand auteur de la BD et d'en trouver une  qui me convienne. Celle qui vient d'être publiée m'a tout de suite attirée : d'après le titre, un récit de voyage en Italie, première étape, le nord : de Trieste à Bologne en passant par Venise et Parme... Un itinéraire très prometteur !

 

Un journal de voyage en bande dessinée, ça donne quoi ?  On s'attend à des dessins figurant les monuments (de quoi faire quand on choisit l'Italie), des descriptions, des scènes authentiques de la vie italienne, quelques anecdotes sur le voyage.

Que nenni ici, l'auteur se joue de nos attentes dès le début en nous plongeant dans un univers fantastique : la première aventure de son récit de voyage se passe dans la maison des chats, des chats qui vivent et parlent tous comme des humains et avec qui le narrateur sympathise très vite. Un peu plus loin, ce sera dans la maison des rats qu'il nous entraînera. Deux épisodes un peu effrayants, il faut l'avouer (ce ne sont pas mes préférés). 

  Ce que David B. a choisi, c'est de raconter son voyage comme s'il déroulait devant nous le fil de sa pensée. Tel place de la ville, tel personnage lui évoque un souvenir ou une anecdote qu'il s'empresse de nous retranscrire. Avec bonheur car c'est un formidable conteur. La grand-mère de sa compagne, chez qui ils séjournent à Parme devient un lutin. et on se retrouve dans quelque conte et légende du nord de l'Italie. La visite d'une librairie donne lieu à une comparaison édifiante du film Luciano Lucky (mafieux italien ) et Le Parrain. Pas de gondole à Venise mais l'histoire du ghetto et la biographie romancée du mystique juif Daoud Ravid, qui termina sa vie sur le bûcher. Et aussi l'étrange et fantastique aventure de la jeune fille aux 4 saisons qui est ma préférée : on a vraiment l'impression de lire une nouvelle fantastique, illustrations en plus !

Le graphisme est varié et s'adapte aux anecdotes : volutes et style nouille lors des promenades en amoureux ; sombre, haché et angoissant quand l'atmosphère se fait plus fantastique. Droit et strict pour la leçon de cinéma. 

On se laisse entraîner avec un plaisir jubilatoire au fil des dessins et des mots dans un tourbillon d'anecdotes et d'histoires d'hier et d'aujourd'hui. Une façon de rendre le journal de voyage vivant et éclatant, mais aussi atypique. Finalement, je dirai plus que c'est un recueil de nouvelles sur l'Italie plutôt qu'un journal de voyage. A ne pas lire si on s'attend à un compte-rendu précis des monuments du nord de l'Italie !

J'attends avec impatience la parution du tome 2. Et maintenant je peux crier haut et fort : J'AI LU DAVID B. !

 

Le projet de l'auteur, par lui-même, écrit dans la postface :

C'est un récit de ce qui se passe dans mon cerveau plutôt que dans ma vie.  Il n'y a rien de meilleur que de marcher pour trouver des histoires et de regarder passer des gens pour saisir des personnages.

 

 

 

http://lh5.ggpht.com/_WMKJbeeOKWk/S4EzgJRnTWI/AAAAAAAAEkE/xd1BLsSd57k/s576/Capture%20plein%20%C3%A9cran%202010-02-21%20071847.jpg

Publié dans Bandes dessinées

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Carolune 14/01/2011 17:24


Magnifique auteur, oui ! J'ai fait le chemin inverse du tien, en commençant justement par l'Ascension du Haut Mal... je suis heureuse que tu m'aies re-fait penser à lui, je vais m'y replonger !
PS - je viens de me ruiner en livres à cause de ton blog... :-)


Stephie 19/04/2010 09:01


ah intéressant, je note ;)