De la lecture et du lecteur...

Publié le par émi-lit

Pour mon premier article, je vais laisser la parole à quelques auteurs qui parlent de la passion de la lecture  bien mieux que je ne saurai jamais le faire. Je préfère m'éclipser devant les maîtres, et vous laisser méditer et commenter ces belles citations...


Dans la lecture, l'amitié est soudain ramenée à sa pureté première. Avec les livres, pas d'amabilité. Ces amis-là, si nous passons la soirée avec eux, c'est vraiment que nous en avons envie. Eux, du moins, nous ne les quittons souvent qu'à regret. Et quand nous les avons quittés, aucune de ces pensées qui gâtent l'amitié : Qu'ont-ils pensé de nous ? N'avons-nous pas manqué de tact ? Avons-nous plu ? et la peur d'être oublié pour tel autre. Toutes ces agitations de l'amitié expirent au seuil de cette amitié pure et calme qu'est la lecture.

                                                   Marcel Proust, Sur la lecture


Dans l'ordre des souvenirs, l'amour de la littérature a une grande supériorité sur l'amour tout court, l'amour humain. C'est que si l'on ne se rappelle pas forcément où et quand on a rencontré "l'autre", si on ne sait pas forcément quel effet "il" vous fit ce jour-là  - et si on a même plutôt tendance souvent à s'extasier de ce que, ce soir-là, on ne comprit pas tout de suite que l'autre, c'était justement "lui" - , la littérature en revanche offre à notre mémoire des coups de foudre autrement fracassants, précis et définitifs. Je sais très bien où j'ai lu, où j'ai découvert les grands livres de ma vie; et les paysages extérieurs de ma vie alors sont là, inextricablement liés à mes paysages internes qui sont généralement ceux de l'adolescence.
 
                                               
Françoise Sagan, Avec mon meilleur souvenir


Savoir écrire entraîne généralement qu'on sait lire, mais savoir lire n'entraîne pas nécessairement qu'on sache écrire. Il ne s'ensuit pas nécessairement une frustration : j'ai connu de grands lecteurs heureux et qui n'ambitionnaient pas d'écrire. Ce sont les meilleurs amis des écrivains, que les écrivains ne connaissent pas , car les bons lecteurs n'écrivent jamais de lettres [...]
 
                                               
C
harles Dantzig, Dictionnaire égoïste de la littérature française




J'aime particulièrement les citations de Proust et Sagan qui voient la relation à la lecture comme une relation sentimentale (comparée à l'amitié et à l'amour)... pour moi en effet il y a beaucoup de sentiments dans ma relation à la lecture et à la littérature, c'est un peu comme une histoire d'amour... Et puis de façon plus générale, il suffit de penser aux verbes et au vocabulaire qu'on utilise pour parler des livres qu'on a aimés ou détestés pour bien se rendre compte de cette "relation sentimentale"... Lire, à mon sens, c'est éprouver des sensations et des émotions dont l'étendue est aussi vaste et variée que les couleurs réfléchies par le tube du kaléidoscope.
La citation de Dantzig me plaît beaucoup aussi, je  m'y retrouve, je suis lectrice mais pas écrivain. Et je sais lire, mais pas nécessairement écrire... ce blog ne sera donc pas un concentré d'exercices de style, je préfère vous prévenir ! (Raison pour laquelle j'ai repris en titre le fameux holorime d'André Breton...). Non, il sera juste le commentaire de mes impressions, émotions et sensations de lectures, mes ratures de lectures en quelque sorte, et le commentaire de vos impessions aussi bien sûr. Bref, un endroit pour "défragmenter" un peu le kaléidoscope de la lecture ! Image du fini et de l'infini de la lecture... et oui, n'est-ce pas à la fois effrayant et rassurant de savoir qu'il y a encore tant de livres à lire et à découvrir ? Joie  et extase d'en avoir lu un... stupeur et frayeur de voir tout ce qu'il reste de génial à découvrir ! Cela ne donne t-il pas envie de laisser une trace, aussi infime soit-elle, de ces lectures, de peur qu'elles ne s'accumulent et s'enfouissent dans la mémoire ... et finissent par passer dans l'oubli ?


Nota bene : Le blog est assez vide pour l'instant, mais j'espère le remplir rapidement et l'organiser clairement. Je fais appel à votre indulgence dans un premier temps !


                                                                   






 

 

Publié dans Ratures

Commenter cet article

aBeiLLe 15/05/2009 19:59

Bonjour Émi-lit! Bienvenue dans le merveilleux monde des blogs littéraires. Je te souhaite beaucoup de plaisirs livresques et longue vie à ton blog! ;o)

émi-lit 17/05/2009 12:50


Merci beaucoup pour ton message de bienvenue aBeiLLe ! A très bientôt sur la blogosphère !


Lounaart 14/05/2009 21:17

Oh, mes carnets ne sont pas très poussés, ce sont des mini-résumés des livres que j'ai lus, mais pas très aboutis.
J'ai aussi un carnet de citations, mais je ne suis pas sûre que ça intéresserait le public !

émi-lit 17/05/2009 13:00


Moi ça m'intéresse toujours de lire les avis d'autres lecteurs sur leurs goûts, et ainsi de pouvoir chercher de nouvelles idées de lecture. 


Ys 14/05/2009 19:32

Rien de tel qu'un jour férié pour ouvrir un blog ! Bienvenue dans la blogosphère littéraire !

émi-lit 14/05/2009 21:11


Merci Ys ! Et oui, les jours fériés peuvent inspirer de bonnes choses...!

A bientôt sur la blogosphère littéraire alors


keisha 14/05/2009 10:44

Stephie parle de ton blog : bienvenue!

émi-lit 14/05/2009 10:55


Merci pour ta visite.
Oui Stephie est un peu "ma marraine" de blog !
A bientôt (je vais aller voir ton blog de ce clic).


Vylène 13/05/2009 10:43

C'est grâce au faire-part de naissance de Stéphie que je découvre les trésors de listesratures. Je ferais souvent un détour par là. Dans la grande forêt des blogs de lecture, ton arbre fraîchement planté est d'un bois qui sent bon l'authentique.Et j'ai un coup de coeur pour ses branchages dont le désordre naissant ne me gêne aucunement au contraire. Merci pour le lien vers l'autofictif. Voilà une terre dans laquelle j'irai assurément nourrir mes racines. Que les pluies printanières arrosent ton arbre.Que tes mots le nourrissent.
Bon chemin.

émi-lit 14/05/2009 10:48


Merci beaucoup, très belle prose.
J'espère aussi que les pluies et les mots vont arroser mon arbre naissant et le faire grandir vite...

Au plaisir de te relire Vylène pour d'autres commentaires  !